Cameroun

La population du Cameroun compte environ 23.5 millions d'habitants et est majoritairement rurale. Le secteur agricole occupe plus de 50% de la population camerounaise.

L’autosuffisance alimentaire, longtemps attribuée au Cameroun, s’est beaucoup relativisée ces 30 dernières années. Les budgets affectés à l'agriculture de consommation et au développement rural ont diminué pendant les décennies des ajustements structurels et ont progressivement été abandonnées au profit des urbanisations.

 

La plupart des agriculteurs au Cameroun sont de petits exploitants. Leur accès à l'alimentation est en règle générale insuffisante et précaire. Les bénéfices de leurs activités agricoles leurs permettent tout juste de nourrir leur famille durant une année et de réinvestir le reste de leurs revenus dans l’achat d’engrais, de semences de meilleures qualité ainsi que dans des équipements de base.

 

SeCoDév soutient principalement des projets dans le secteur de la formation spécialisée dans le domaine de l’agriculture. Les portées sont socio-professionnelles afin de permettre aux jeunes une insertion professionnelle tout en renforçant la sécurité alimentaire.

Projet de soutien à la formation professionnelle du CEFAPI pour les jeunes de l'Amadoua - Cameroun

En leur assurant une formation professionnelle de qualité dans 2 filières professionnelles : agropastorale (2ans) et informatique-bureautique (1an) les jeunes auront développé des compétences leur permettant de développer ou d'intégrer un le marché de l'emploi.

Témoignage d'un bénéficiaire

Je m’appelle TAGUIZOU MOHAMMADOU. J’ai quitté l’école en classe de 4ème et je me suis mis à faire la moto taxi dans la ville de Ngaoundéré. Je suis venu m’inscrire en 2016 dans le centre de formation professionnelle agricole. Dans la nuit, je fais la moto pour nourrir ma famille, le jour, je suis à l’école et le week-end je suis dans mon champ. J’ai commencé à prendre goût à ce métier. En novembre 2017, J’ai fini ma formation. Avec l’appui financier du projet, j’ai lancé une production de deux hectares de pommes de terre et mon papa m’a octroyé une paire de bœufs de trait et quatre hectares de terrain pour m’installer à mon propre compte. J’ai aussi signé une convention avec le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle d’un montant de 4,5 millions pour la production de la pomme de terre sur une superficie de quatre hectares. Maintenant, mes conditions de vie et de ma famille se sont beaucoup améliorées, trois fois plus que par le passé. Les mots me manquent pour dire infiniment merci à mes formateurs pour leur sacrifice pour les jeunes de Ngaoundéré et de continuer toujours à nous soutenir parce que sans le soutien du projet, le phénomène de BOKO HARAM allait déjà nous emporter.

14-461123-4

BIC: POFICHBEXXX

IBAN :CH11 0900 0000 1446 1123 4

Votre don à SeCoDév est déductible des impôts

 

Copyright Service Coopération au Développement

ZEWO_Logo_Claim_F_4c.png