EDUCATION, FORMATION PROFESSIONNELLE

L’analphabétisme touche en particulier les populations les plus pauvres et isolées qui vivent pour la majorité dans les zones rurales. Ainsi, les familles de petits paysans en sont souvent concernées par ce problème qui est un frein important au développement. Il est donc essentiel d’assurer pour ces populations un accès de qualité à l’éducation et à la formation professionnelle. Le manque d’éducation est à la fois la cause et la conséquence de cette pauvreté qui frappe les ménages ruraux.

La malnutrition et l’insécurité alimentaire affectent considérablement les capacités cognitives des enfants. Ceci est d’autant plus frappant dans les zones rurales où sont pratiquées principalement l’agriculture et l’élevage, des activités qui devraient leur permettre se nourrir convenablement. SeCoDév est convaincue qu’en accompagnant les familles paysannes à se diriger vers la souveraineté alimentaire, les enfants et les jeunes bénéficieront d’un meilleur accès à l’éducation et à la formation professionnelle. 

Les enfants composent les populations les plus vulnérables des pays d’intervention de SeCoDév. Ils représentent également le futur de la société et le potentiel d’évolution de cette dernière. Victimes de choix et cibles faciles dans des régions où règnent l’insécurité, les conflits, les violences et, où la pauvreté et la faim font partie du quotidien, SeCoDév, peut grâce à son intervention veiller à leur prise en charge en leur apportant une meilleure alimentation, l’accès à l’école et une sensibilisation aux conflits.

Une attention toute particulière est portée aux jeunes filles et garçons (adolescents·es et jeunes adultes), en leur offrant non seulement la possibilité de développer des connaissances de métiers liés à l’agriculture, l’agroforesterie, l’élevage, mais également dans le cadre des projets de SeCoDév dans certains pays, comme au Laos par exemple, des compétences dans d’autres professions comme la mécanique, l’hôtellerie-restauration, etc. En Afrique, cette composante de la population doit être accompagnée dans le développement des petites exploitations agricoles pour leur permettre de vivre dignement de leurs activités tout en créant et en maintenant un lien social dans des zones isolées. Au Laos, la palette des activités proposée est plus large, répondant à un besoin conséquent en main d’œuvre qualifiée dans divers domaines. De plus, SeCoDév porte une attention particulière aux filles-mères souvent très vulnérables dans ses régions d’intervention.

En Afrique, SeCoDév a choisi de soutenir en priorité les emplois liés à l’agriculture et l’élevage pour changer  la connotation négative que possèdent à tort ces métiers. Dans des pays ou 70% des personnes sont actives dans l’agriculture et l’élevage, il est important de former professionnellement des jeunes dans ce domaine. L’agriculture et sa production sont l’un des plus grands enjeux du siècle avec l’augmentation de la population, la raréfaction des ressources et la dégradation des sols. Une formation professionnelle permettant une maîtrise complète d’une petite exploitation agricole est une opportunité importante pour les jeunes.

La clé est d’avoir des hommes et des femmes formés, capable de saisir les opportunités qui les entourent, pour qu’ils puissent gérer leur exploitation agricole de manière écologique, durable et rentable économiquement.

14-461123-4

BIC: POFICHBEXXX

IBAN :CH11 0900 0000 1446 1123 4

Votre don à SeCoDév est déductible des impôts

 

Copyright Service Coopération au Développement

ZEWO_Logo_Claim_F_4c.png