Dans une région où la situation alimentaire et sanitaire reste très critique, le partenaire de SeCoDév, le CADC, contribue à l’amélioration des conditions de vie des populations locales

 

 

 

Partenaire : Centre d’Appui au Développement Communautaire du Congo  (CADC-Congo).

Domaine d’intervention : Souveraineté Alimentaire.

Durée : 4 ans (2012 - 2015).

Nombre de bénéficiaires : Env. 5'600 personnes de 36 associations paysannes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le contexte

 

 

La RDC est l’un des plus peuplé et des plus vastes pays d’Afrique, mais également le plus pauvre. Kinshasa, la capitale, compte environ 11 millions d’habitants, et la situation alimentaire et sanitaire y est très critique. Ce projet se situe en zone périphérique de Kinshasa où la malnutrition y est aiguë, la mortalité infanto-maternelle et le taux d’analphabétisme importants.

 

 

Le partenaire local

 

 

Le Centre d’Appui au Développement Communautaire du Congo (CADC-Congo) collabore avec l’Institut Africain pour le Développement Economique et Social (INADES-Formation Congo) et l’Atelier Thêatr’Action (ATA) pour les différentes formations, les animations et le suivi du projet.

 

 

Objectifs

 

 

Objectif général

 

 

Améliorer les conditions de vie des populations de la ville province de Kinshasa par l’instauration d’une agricole durable.

 

 

Objectifs spécifiques

 

 

  • Renforcer la sécurité alimentaire et améliorer le revenu des ménages de 36 associations ciblées de manière efficace, efficiente et durable.

 

  • Réduire de plus de la moitié le taux d’analphabétisme, le taux des maladies hydriques, le taux de contamination du VIH SIDA et promouvoir le genre.

 

 

Le projet

 

 

Après l’évaluation initiale des besoins dans le périmètre déterminé, des actions sont menées pour renforcer la professionnalisation des animateurs, des techniciens du projet et autres leaders locaux, ainsi que des producteurs eux-mêmes.

 

Des formations sont aussi mises en place pour regrouper les associations en groupements de producteurs autogérés (vivriers et maraîchers), et pour améliorer leurs capacités de gestion administrative et financière (développement de systèmes d’épargne et de crédit), et faciliter leur accès aux intrants et aux marchés.

 

Enfin, un programme de formation des animateurs-formateurs du projet est mis en place dans les domaines de l’approche et de la méthodologie de vulgarisation de l’Ecole au champ.

 

 

Activités principales

 

 

  • Renforcement institutionnel des associations paysannes

 

  • Renforcement des capacités de production agricole et animale

 

  • Amélioration des capacités de conservation, stockage et transformation des produits

 

  • Organisation des circuits de production et commercialisation

 

  • Aménagement des points d’approvisionnement en eau et la mise en place de comités de gestion

 

  • Sensibilisation sur la lutte contre le VIH/Sida et contre les maladies hydriques.

 

 

 

 

Montant financé par Caritas - SeCoDév :  392'586 CHF

 

Télécharger le dossier en PDF

 

 

 

 

Des bonnes productions agricoles pour 36 Associations Paysannes

Kinshasha, RDC.

 

@SeCoDev, Service Cooperation au Développement en Afrique, en Amérique Latine et en Asie