Réhabilitation des détenus à travers la production et commercialisation des tissus et broderie artistique
Centre pénitencier de San Pedro
Lurigancho - Lima-, Pérou

 

Microprojet: : Réhabilitation des détenus à travers la production et commercialisation des tissus, tapis, tapisseries et broderie artistique

 

 

 

 

Partenaire : Association Dignidad Humana y Solidaridad

Durée : 1 an

Nombre de bénéficiaires : 340 prisoners

Le projet se situe dans le centre pénitencier de San Pedro de Lurigancho, dans la zone périurbaine de Lima, Pérou. Le centre pénitencier compte 7’660 détenus masculins. Il surpasse de loin sa capacité maximale de 2'500 détenus. Les conditions de détention sont abominables à cause de l’absence d’approvisionnement en eau et de soins médicaux et faute d’une alimentation insuffisante.

 

Les  détenus les plus vulnérables sont les personnes infectés par le VIH, TB, les personnes âgées et les handicapés mentaux. Les activités proposées par l’institution nationale, INPE (Instituto Nacional Penitenciario)  pour la préparation à la réinsertion sociale sont insuffisantes, et seulement une minorité de la population pénitentiaire y a accès. De plus, le système pénitencier souffre de corruption.

 

Cependant, il existe maintenant deux importants programmes de réhabilitation organisés d’une façon régulière et professionnelle par le partenaire local, ‘Dignidad  Humana y Solidaridad’.

 

Ce projet est la suite logique d’un projet précédent financé par Caritas Genève, ‘Telares y Esperanza’, et propose d’une part le même atelier de tissage de tissus, tapis, tapisseries et broderie artistique dans un deuxième pavillon (pavillon 16) où il y a 320 détenus, et d’autre part de consolider le travail déjà amorcé dans le pavillon 19 B.

 

L'objectif général du projet est de mettre en place ces ateliers afin d’offrir aux détenus une activité qui soit à la fois une thérapie occupationnelle et une source de revenus tout en conservant les connaissances et la culture historique et précieuse du Pérou dans l’artisanat des métiers à tisser.

 

 

Montant financé par le SeCoDév : 10'000 CHF

 

@SeCoDev, Service Cooperation au Développement en Afrique, en Amérique Latine et en Asie